L’exposition photographique du centenaire, Section des Anciens Combattants, Mons-en-Barœul, 59370

On n’a pas tous les jours cent ans ! Pour célébrer son siècle d’existence, la section locale des Anciens Combattants a organisé un grand banquet ainsi qu’une exposition photographique évoquant son histoire récente.

L’exposition photographique du centenaire, Section des Anciens Combattants, Mons-en-Barœul, 59370

Sur les murs, quelques décennies de souvenirs

La Section des Anciens Combattants avait décidé de marquer d’une pierre blanche son siècle d’existence. Un grand banquet ainsi qu’une exposition photographique géante avaient été organisés, le 8 mai dernier, au Parc du Barœul.

C’est, juste après la Première Guerre mondiale que d’anciens Poilus fondent une amicale de Combattants qu’ils intitulent « Les Camarades de Combat.» Cette association est l’ancêtre, des différentes sections d’Anciens Combattants qui vont lui succéder pendant cent ans. Le premier président sera, Adrien Mirou, Lieutenant-colonel de réserve. Douze  autres vont prendre la suite jusqu’à aujourd’hui, où, le Lieutenant-colonel de réserve, Claude Géry, est à la tête de la section des Anciens Combattants de la Ville depuis juillet 2004.

Pour fêter le centenaire, ce 8 mai 2022, le soleil était au rendez-vous devant le Monument aux morts lors de la traditionnelle cérémonie du souvenir. Mais, un événement festif prolongeait la journée : un grand méchoui pour plus de cent personnes dans le Parc du Baroeul. C’est la tradition, chaque 11 novembre, d’organiser le Banquet des anciens combattants. Mais à cause de la pandémie du Covid 19, les deux derniers n’ont pu avoir lieu. Ce début mai était un bon moment pour raviver la flamme. 

Plus d’une centaine de convives au Banquet du Centenaire

Pour ce repas exceptionnel du Centenaire, on avait mis les petits plats dans les grands. Un gâteau géant a pu être partagé entre tous ces participants tandis qu’à la fin, un orchestre a animé l’après-midi. Ce qu’il faut surtout noter c’est que les murs de la halle du Baroeul étaient recouverts de photos, par centaines. Chacun avait amené ses trésors pour les partager dans une grande auberge espagnole de l’image. Plusieurs décennies de la vie de l’Association étaient résumées là, avec des reportages sur les cérémonies ou les événements festifs. C’était un grand plaisir de pouvoir se remémorer tous ces moments partagés. Mais il y avait aussi parfois un peu de nostalgie en découvrant ceux qui nous ont quittés. 

Le repas du Centenaire fut exceptionnel à bien des égards. La mémoire nationale est encore bien vivace dans beaucoup de familles françaises.

Galerie :

Voir la suite :

Le voyage à Paris de la Section des Anciens combattants, Mons en Baroeul, 59370

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Publications: 272

Un commentaire

Vous pouvez commenter l'article

%d blogueurs aiment cette page :