', 'auto'); ga('send', 'pageview');

« Sab la Brocante », le nouveau magasin de la rue du général de Gaulle, 59370

« Sab la Brocante », le nouveau magasin de la rue du général de Gaulle, 59370

Au 130 de la rue du général de Gaulle, un nouveau commerce vient d’ouvrir ses portes. Comme son nom l’indique, on va y trouver des objets anciens de différentes époques. Sabrina, la gérante, découvre le quartier en même temps que les riverains explorent son magasin.

Quelques clientes visitent le lieu avec curiosité.

Une jeune-fille est intéressée par un vieux sac à main mais hésite encore. Une mère de famille, accompagnée de ses deux petites filles lorgne sur deux poufs des années 1950. Elle viendra probablement les rechercher avec son véhicule. « Les gens sont sensibles au maintien d’une activité commerciale dans la rue », explique Sabrina, la gérante du commerce. « Ils rentrent pour se renseigner sur un objet de la vitrine. C’est surtout l’occasion de discuter et d’échanger. » Auparavant, Sabrina tenait un stand dans le « Village des Antiquaires » d’une commune voisine. Ce local disponible et très bien situé était une aubaine. La brocante a toujours été la passion de la jeune-femme. Toute petite, elle passait tous ses week-ends à courir les Braderies avec ses parents. « Mon créneau, c’est la Fripe, les objets de décoration de seconde main et le petit mobilier », poursuit-elle. « Je répare, je nettoie, je reconditionne, je recycle tous les objets qui me semblent intéressants. Je leur offre une seconde vie. Il y a un côté économique et écologique dans mon projet » 

Sabrina croit beaucoup dans cette nouvelle aventure.

Le vintage est très à la mode mais paradoxalement cela ne sert pas la profession : « J’adore l’émission, « Affaire conclue ». Elle donne une belle visibilité à l’activité de la brocante. On apprend beaucoup de choses sur les objets anciens mais cela n’est pas vraiment un atout. C’est surtout un spectacle avec des prix qui font rêver mais qui sont très supérieurs à la valeur réelle des objets. » Après, il faut beaucoup batailler et convaincre les gens pour obtenir un prix correct car ils sont persuadés que leurs vieux objets inutiles valent une fortune. La brocante n’est pas une activité facile mais les premiers contacts avec la clientèle du Haut-de-Mons sont porteurs d’espoir.

130 rue du général de Gaulle, ouverture tous les jours de 13h 30 à 20 h


En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 404

Vous pouvez commenter cet article