La Panetière a baissé son rideau… définitivement !

Après presque 20 ans de bons et loyaux services, la boulangerie la Panetière vient de fermer ses portes. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le quartier de l’Europe et chez sa nombreuse clientèle.

Laetitia et David Lenne, les deux gérants de la boulangerie étaient réputés pour la qualité de leurs pains et pour l’excellent accueil réservé à leurs clients. Leur production tirait vers le haut de gamme tout en proposant un prix raisonnable. L’arrivée de nouvelles boulangeries « low cost »  dans le secteur (« Le Bon Pain », il y a deux ans et demi et « La Boulangerie de l’Europe », il y a quelques mois) n’avait pas entamé leur optimisme. Il y a deux ans, même si la petite boulangerie de l’angle de la rue Parmentier et des Bas jardins venait de fermer, David déclarait. « J’espère que la requalification du centre commercial qui est en cours va permettre de donner un nouvel élan à tous ces commerces de la résidence » (notre édition du 19/01/2013). Même si la différence de prix était sensible, une sorte d’équilibre s’était installé et les partisans de la Panetière restaient nombreux.

La Panetière, boulangerie des Tours de l'Europe à Mons-en-Baroeul.
La Panetière, boulangerie des Tours de l’Europe à Mons-en-Baroeul.

Mais la modernisation et la restructuration du quartier semble avoir changé les cartes. Le secteur Est du centre commercial (côté de la nouvelle place de l’Europe) devrait gagner en attractivité tandis que, selon les deux boulangers le secteur Ouest n’aurait plus grand avenir commercial. « Rester ici, c’est impossible ! On finira par fermer », confiait volontiers David à tous ses clients, ces dernières semaines. C’est pourquoi il avait pris contact avec le mandataire délégué par la ville pour emplacement de 150 m², côté Est. Le loyer à débourser avoisinait « les 5000 €, contre 1500 € pour le local actuel ». C’était un investissement que Laetitia et David étaient prêts à consentir pour tenter un projet alternatif de prestation haut de gamme. Mais en décembre dernier un local de 300 m² ayant été accordé à un concurrent, selon David, il se serait heurté à un refus, au motif qu’il n’était pas souhaité que deux boulangeries s’installent dans le même secteur. Ne pouvant infléchir cette décision, les deux boulangers de la Panetière ont décidé de mettre la clé sous la porte. Un pli porté samedi matin, veille de la fermeture, par la police municipale leur informant que le dialogue était rouvert n’a pu changer leur décision. « Je fais un trait  sur un fonds de commerce qui vaut 300 000 € », regrettait David. « C’est très dur comme décision ! »

 

La Panetière et la concurrence

Boulangerie "Du Bon Pain"
Boulangerie « Du Bon Pain »

La baguette est le produit d’appel à partir duquel la clientèle se fait une idée des prix. La Panetière avait baissé ses tarifs : 2 €  pour 3 baguettes pour s’approcher de l’offre concurrente (2 €  pour 5 à la Boulangerie l’Europe et 0,40 € l’unité au Bon Pain). Utilisant les farines locales de qualité des « Moulins du Nord »,  la boulangerie historique du quartier de l’Europe gardait la clientèle de ceux qui sont prêts à payer plus cher un produit différent. Elle offrait aussi des services complémentaires : vente de lait le matin et de sandwiches et pizzas le midi. C’était enfin l’un des points presse de la ville. Ouverte six jours sur sept avec une grande amplitude d’horaires (de 5h15 à 19h30 en semaine), elle rendait service à bien des clients.

La boulangerie de l'Europe
La boulangerie de l’Europe