Optique des Marques : le commerce renaît de ses cendres, 59370

Optique des Marques : le commerce renaît de ses cendres, 59370

Maximilien Marocco, le gérant du magasin « Optique des Marques » est une célébrité. A une époque, TF1, France 2, France 3, M6, toutes les télés et tous les journaux faisaient la queue devant les restes de l’« Optique des Marques », totalement incendié. Dans la nuit d’émeute du 28 au 29 juin 2023, son commerce a été vandalisé et totalement anéanti. « Ils sont restés plus de 5 heures à l’intérieur », raconte-t-il, « ils n’étaient pas venus simplement là pour voler mais pour tout détruire.  Ils ont emporté quelques lunettes – surtout celles de soleil qui s’écoulent le plus facilement –  mais ils ont surtout piétiné les autres, cassé le matériel et les ordinateurs, qu’ils n’ont même pas emportés, vidé les extincteurs et mis le feu. Il ne restait plus debout que le plafond anti-incendie du magasin. »

Tout le travail de ce commerçant prospère, ouvert en 2018, a été entièrement défait en l’espace d’une nuit.

Maximilien Marocco a dû se résoudre à licencier ses trois employés. Commencent alors les démarches auprès des assurances pour retrouver les fonds –  plusieurs centaines de milliers d’euros – nécessaires à la relance du magasin.  Il a rouvert ses portes il y a à peine trois mois. « Je n’ai pu rouvrir qu’en hypothéquant mes biens et en avançant l’argent », regrette le commerçant. « J’ai tout refait moi-même, la peinture, les meubles et, malgré cela, je suis loin d’être en équilibre. Je dois rembourser un prêt de 150 000 € et je ne sais pas trop comment je vais faire. L’URSSAF les Impôts ne me font pas de cadeaux. Je n’ai plus de ressources mais je dois honorer toutes mes factures. » Maximilien Marocco se sent bien seul. En même temps, il est content d’avoir pu rouvrir son magasin monsois : « Le premier mois c’était calme, mais les clients commencent à revenir. Lorsque que vous fermez pendant une longue période, comme cela, votre clientèle ne peut pas attendre.  Elle s’adresse à la concurrence. Ce sont des personnes que je ne retrouverai peut-être que dans deux ou trois ans, lorsqu’il sera temps de changer leurs lunettes. »  À nouveau, les indicateurs repassent au vert. Le magasin est implanté dans une zone où la population est très dense.  Il borde un axe routier Lille – Villeneuve-d’Ascq très fréquenté. Il existe de nombreuses places de parking tout autour. Sa politique commerciale et son agrément toutes mutuelles avaient fait son succès avant cet évènement funeste de juin 2023. Une nouvelle employée a été engagée pour assister le gérant. Maximilien Marocco envisage l’avenir avec sérénité.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 382

Un commentaire

  1. Merci, il faut beaucoup de courage et de volonté. félicitations à ce commerçant.

Vous pouvez commenter cet article

En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading