Une cuve supplémentaire pour la brasserie Heineken de Mons-en-Baroeul, 59370

L’ajout ou le remplacement d’une cuve de fermentation à la brasserie Heineken de Mons est toujours un événement. On vient tout juste d’installer la 68e de son immense parc.

Une cuve supplémentaire pour la brasserie Heineken de Mons-en-Baroeul, 59370

Le 12 mai 2022, on installe la 68e cuve à la brasserie Heineken-Mons

La brasserie Heineken-Mons a fait récemment un gros effort d’investissement pour la rénovation et la montée en puissance de son site… En témoigne l’évolution récente de son parc des cuves de fermentation. Début mai 2022, on vient d’installer la petite dernière, la 68e, qui va permettre au site de monter en puissance.

Le site monsois est le plus important de l’enseigne sur le territoire français. Il représente 30 % des emplois des industries brassicoles de la région du Nord. On y produit pas moins de 146 références. Pendant la pandémie du Covid 19, l’impact sur la production brassicole a été relativement limité. Tandis que le secteur CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants) était sinistré du fait du confinement, la vente en grande surface –  moins profitable mais représentant un volume considérable – est montée en puissance. La réouverture des bars, brasseries, restaurants a dopé la production de ces derniers mois. La brasserie tourne désormais à plein-régime. Avec une production de 3,05 millions d’hectolitres de bière, le  site monsois a atteint ses limites.  Une nouvelle cuve était la bienvenue pour pouvoir augmenter le volume de la production.

Une cuve de 5400 hectolitres…

Ces dernières années, le site a bénéficié d’investissements importants qui ont permis de mettre en place une nouvelle « housseuse » ainsi que de nouveaux tanks de fermentation venus remplacer les anciens ou complétant le parc. En décembre 2018, deux nouvelles cuves ont été substituées aux anciennes. Puis, en février 2019, un chantier de trois semaines a permis le remplacement de deux tanks anciens supplémentaires et l’adjonction de deux nouveaux, ultramodernes et de très grande capacité. Cette dernière cuve récemment mise en place, de 5400 hectolitres, a été fabriquée en Belgique, dans la région de Tournai. Ces investissements renouvelés devraient permettre à la brasserie monsoise d’envisager l’avenir avec sérénité  pendant les prochaines années.

Galerie :

Image par défaut
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Publications: 245

Vous pouvez commenter l'article

%d blogueurs aiment cette page :