Bicloubook, un voyage littéraire sans bouger de chez vous

Dans certains quartiers de Lille, d’Hellemmes, de Fives ou de Mons-en-Barœul, on peut retrouver, à heures fixes, Bicloubook, une échoppe itinérante de vente de livres : une initiative très originale !

Bicloubook, un voyage littéraire sans bouger de chez vous

Si vous avez la flemme de vous rendre en ville, ou si vous ne voulez pas dépenser beaucoup de sous, Bicloubook, vente itinérante de livres à vélo, est fait pour vous. Si vous n’allez pas à la librairie, Bicloubook viendra à vous !

Bicloubook est un concept original. Comme son nom l’indique, il s’agit d’apporter les livres dans les quartiers… avec, simplement, une remorque tirée par un vélo. Celui qui pédale s’appelle Fernando Sanchez. Il a toujours été intéressé par la littérature. Il a même écrit un roman. Grand lecteur, il lisait autant que le lui permettait son métier de cuisinier. Cela faisait des années qu’il avait envie de faire autre chose. Finalement, la pandémie, qui l’a mis au chômage technique, l’a incité à lancer son projet d’auto-entreprise, en septembre 2020, au beau milieu de l’épisode de Covid. « Au départ, ce n’était pas gagné » précise Fernando. « Certains auraient pu trouver mon projet un peu loufoque. Mais, peu à peu je me suis constitué une clientèle. Actuellement, je gagne environ un ¾ de SMIC, ce qui dans le contexte actuel n’est pas si mal. »

Il n’y a pas de négociations entre le vendeur et le client pour ajuster le prix. Le client donne ce qu’il veut ! En général, il donne le prix qu’il estime correct pour l’objet. « La plupart des clients évitent de m’offrir une somme dérisoire », poursuit Fernando. « Ils sont sensibles au projet et c’est leur manière de me soutenir, comme lorsqu’ils m’apportent des livres, certes pour s’en débarrasser, mais aussi parce qu’ils trouvent ma démarche intéressante. Il y a de moins en moins de librairies dans les quartiers… parfois il n’y en a plus du tout. Beaucoup de gens continuent à lire et sont handicapés par ce manque de commerce de proximité. C’est un peu ce qui m’a incité à me lancer ! »

Nous avons rencontré Fernando Sanchez et son Bicloubook devant une épicerie de vrac et de produits bio, « Hello Bocaux », au 134 de la rue du général De Gaulle, à Mons-en-Barœul. On l’y retrouve régulièrement, tous les jeudis après-midi, de 16 heures à 19 heures. Le reste du temps, l’échoppe peut se trouver à Hellemmes, Fives, Wazemmes ou d’autres quartiers de Lille, devant des commerçants d’alimentation. Peut-être, dans les prochains mois, Bicloubook sera-t-il devant les bibliothèques et les lieux culturels lorsque la pandémie sera derrière nous et qu’ils auront renoué avec la pleine activité ?

Pour tout contact : bicloubook@gmail.com

Image par défaut
Alain Cadet, journaliste
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !
Publications: 188

Vous pouvez écrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :