', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Le général de Gaulle s’est invité dans sa rue, 59370

Le général de Gaulle s’est invité dans sa rue, 59370

Il y a deux jours, sûr et certain qu’il n’était pas là ! Le portait du général de Gaulle trône sur le pignon du n° 177 de rue du général-de-Gaulle. L’endroit est bien choisi. Il s’agit de l’ancien estaminet de Victor Lelièvre, le maire communiste des années 1900. Comme, il y a deux cent quatre-vingt-une maisons dans cette rue, c’est remarquablement visé ! Bravo l’artiste ! Il s’agit d’un collage, jugé à plus de cinq mètres de hauteur. Le « Street-Art », c’est sportif : il ne faut pas avoir peur du vertige et aussi posséder une camionnette pour transporter l’échelle. 

D’après les fins limiers de l’investigation, il se fait appeler « Mister P. » C’est un Tourquennois désormais domicilié à Lille. Il refuse que l’on photographie son visage, mais il accepte de causer pour expliquer sa démarche. Il expose même ses œuvres dans une galerie lilloise où l’on peut les acquérir. Son premier portrait du général de Gaulle, il l’a fait en 2008. Désormais, il en existe plus d’un millier, disséminés au gré de la fantaisie de l’artiste, à Lille… et dans le Monde. Il en a même collé un sur un tchouck-tchouck, au Sri-Lanka. Mais la plupart se trouvent sur la Grand-Place et dans le Vieux Lille, le quartier d’enfance du général. Ce portrait de Mons, c’est une nouveauté. Il est composé dans toute la gamme des roses. Il pourra accompagner les futurs évènements qui s’annoncent : la gay-pride de Lille du 15 juin, l’anniversaire de « l’Appel », le 18 juin, voire les 80 ans du nom de la rue. Nul ne sait si Mister P. s’est mis en tête de mettre le visage du Général dans toutes les rues de la métropole qui portent le nom de l’ancien président de la République. Si c’est le cas, cela fera beaucoup d’heures de collage et d’escalade le long des murs. Victor Lelièvre et les Monsois – particulièrement les riverains de la rue du général de Gaulle – remercient le « Street Artiste » d’avoir eu une pensée pour notre modeste commune.


En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 404

Vous pouvez commenter cet article