', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Le Vitrier frappe toujours deux fois

On trouve la trace sur ce blog d’un chantier exceptionnel de la rue des Prévoyants, à Mons-en-Barœul où le vitrier, pour pouvoir déplacer ses vitres de plusieurs centaines de kilos chacune, avait amené une grue de 50 m de hauteur, surmontée d’une tête de girafe, au grand dam des riverains et des habitués du trajet. Le chantier a condamné l’usage de cette rue pendant toute la journée. Un propriétaire de camping-car qui revenait de week-end a eu la mauvaise surprise au moment où il voulait décharger son véhicule de ses bagages. Il faut croire que le vitrier avait la nécessité de revenir sur ce chantier. Cela a permis d’engager la conversation entre les habitants de la rue. « Louer une grue de cette taille, toute la journée comme cela, il y en a pour un paquet d’argent », affirmait en connaisseur un ancien artisan retraité. Gageons que le vitrier ne sera pas contraint de revenir une troisième fois…

Vous pouvez commenter cet article