On dit merci à qui ? « Merci Engie ! »

On dit merci à qui ? « Merci Engie ! »

Engie, dont le métier est de vendre de l’électricité, vient d’inonder les boites aux lettres de ses clients d’un dépliant prodiguant ses conseils pour économiser l’énergie. C’est un peu comme si votre boulanger vous recommandait d’y aller doucement sur le pain parce qu’il fait grossir… ou si votre boucher vous coupait de toutes petites portions de viande à cause des toxines qu’elle contient. Mais, qu’importe qui prodigue les conseils, pourvu qu’ils aillent dans le bon sens !

Engie a distribué dans les boites à lettres de ses clients – plusieurs de dizaines de millions d’exemplaires – un dépliant pédagogique intitulé « Consommer moins d’énergie avec les solutions Engie. » Naturellement, on pourra regretter qu’il ait fallu la Guerre en Ukraine – une pure folie – et que, dans le but de la continuer, on mette un peu de bon sens dans la consommation d’électricité. Elle est en hausse permanente depuis des décennies pour permettre le développement de nouveaux outils et satisfaire de nouveaux besoins. Les électro-sensibles me reprocheront sans doute de dire du bien d’Engie qui a développé à marche forcée son compteur Linky qui est responsable de l’augmentation des pathologies liées à l’exposition des êtres humains aux champs électromagnétiques. Mais, quand c’est bien, il faut le dire aussi ! 

On apprend, grâce à Engie, que les appareils électroménagers et multimédias sont responsables de « 17% de la consommation des ménages » et que le bon usage des appareils multimédias « peut réduire de 10 % la consommation d’électricité ». On remarquera que les chiffres d’Engie recoupent les statistiques mondiales qui estiment à 10% la consommation électrique dévolue au multimédia, à l’internet et à la téléphonie et évaluent les futurs besoins du secteur à 20 %… dans dix ans. Sans dépenser un sou pour une enquête coûteuse, grâce au LinkyEngie est capable d’annoncer à l’instant « T », la répartition de la consommation électrique des Français. Linky sait tout ce qui se passe chez vous, même lorsque vous n‘êtes pas là ! Si vous et moi avions publié de tels chiffres nous serions immédiatement taxés de « complotistes » par la presse, sur la même longueur d’ondes que le lobby de l’Internet et de la téléphonie. Mais, la même chose affirmée par Engie, avec son arme secrète, le Linky, et sa puissance financière qui en fait un annonceur potentiel majeur, cela crée un rapport de forces intéressant. Cornélien ! 

Engie n’hésite pas à affirmer que suivre ses conseils « permettrait une économie de 3 000 MW sur le réseau français », soit « la puissance moyenne nécessaire à l’approvisionnement électrique des villes de Lyon, Marseille et Nice réunies ». L’opérateur d’énergie ne cherche pas à éviter les détails qui fâchent ! Ainsi, conseille-t-il « d’éteindre la box dès que possible. Une box consomme 250 à 300 kWh par an soit autant qu’un grand réfrigérateur ».  Il persiste et signe avec cette consigne : « éteindre complètement les appareils multimédias en veille avant d’aller se coucher » ! Au début de la guerre en Ukraine, le gouvernement avait proposé la même mesure. Sans doute tancé par les puissants opérateurs des ondes – qui sont les mêmes que ceux des grands médias –  il avait fait en sorte que la proposition disparaisse mystérieusement.  La voici qui revient au-devant de la scène, grâce à Engie !

Quelle va être la réaction de la presse alignée sur le lobby des Ondes. Verra-t-on, par exemple, « UFC Que choisir » martyriser Engie comme elle a martyrisé jadis l’entreprise troyenne « Petit-Bateau », coupable d’avoir commercialisé un bonnet destiné à prémunir les nouveau-nés des effets néfastes des émissions des ondes sur leur cerveau ? Le suspense est insoutenable ! En tous cas, si une proportion importante des Français pouvait suivre les propositions d’Engie, cela ferait un bien fou à la santé des gens. Nombre d’électro-sensibles pourraient se reposer le cerveau la nuit. On verrait même des électro-sceptiques qui se plaignent d’insomnies, dormir comme des bébés. Ce serait un début de paix sur la Terre N’hésitez pas à rappeler le code de bonne conduite édicté par Engie auprès de votre voisinage et de vos amis.  S’ils vous vont part de leur mépris, vous pouvez même insinuer qu’ils ne sont pas de « bons Français » ! D’accord, c’est un peu moche et ça fait un peu « Voisins Vigilants », mais c’est pour la bonne cause !

PS : Nous n’irons pas jusqu’à vous conseiller l’application d’Engie qui vous permet, à l’aide de votre smartphone, de consulter au jour le jour votre consommation d’électricité grâce aux précieux renseignements fournis par son compteurLinky

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Publications: 302

Vous pouvez commenter l'article

%d blogueurs aiment cette page :