Portraits croisés, La galerie marchande de la Résidence de l’Europe, côté Lyautey (59370)

Cinquante ans séparent ces deux photographies de la galerie marchande de l’Europe, côté de la rue Lyautey. Beaucoup de choses ont changé entre les dates de ces deux images…

Portraits croisés, La galerie marchande de la Résidence de l’Europe, côté Lyautey (59370)

La Résidence de l’Europe et ses quatre tours de dix-neuf étages étaient, au début des années 1970, la fierté de Leur architecte Henri Chomette et le symbole de la Ville Nouvelle, heureuse et conquérante. Le chantier, qui avait débuté en 1964, vient tout juste d’être livré. Monsieur Vanderissche, jeune opticien a l’embarras du choix pour choisir sa cellule commerciale. Il sera le premier à emménager dans la galerie marchande du nouvel immeuble. Sa voisine, Françoise, tient le magasin de mode, « Lady Bird » dans le prolongement de l’allée piétonnière. La ville compte désormais 30 000 habitants. Il n’y a pas encore de métro pour aller faire ses courses dans le centre de Lille. Le commerce est florissant. Une histoire d’amour va naître entre les deux commerçants. Monsieur Vanderissche va épouser Françoise qui va le rejoindre pour le seconder dans magasin d’optique. Ils auront une fille et seront les opticiens du quartier jusqu’en 1996, date à laquelle ils prennent leur retraite…

Aujourd’hui, c’est François Guérrin qui leur a succédé. Cela fait 25 ans qu’il tient cette enseigne. La déco du commerce des années 1970 n’a pas été modifiée. À la place de « Lady Bird », il y a eu une boulangerie, « La Panetière ». Elle était tenue par Laetitia et David Lenne. Elle rencontrait un très grand succès… dans le quartier et même autour ! Mais, la concurrence des boulangeries « low-cost » et les changements des données commerciales du secteur Lyautey ont conduit à sa fermeture, au début de l’année 2015. Le marché qui se trouvait en face a été transféré, de la rue du Maréchal Lyautey vers l’autre côté de la Résidence, avenue Robert Schuman, tandis que le magasin « Lidl » mettait la clé sous la porte, fin 2013. Pour François Guérrin, cette période a correspondu à une diminution de trente pour cent de son chiffre d’affaires. L’évolution de ce côté « Lyautey » de la Résidence de l’Europe, est une histoire à réinventer.

Image par défaut
Alain Cadet, journaliste
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !
Publications: 188

Vous pouvez écrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :