', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Portraits croisés, la rue Parmentier (59370), 1954 – 2021

Nous sommes en 1954

au début de la construction du nouveau quartier des Sarts. Le photographe s’appelle Henri Prévost. Il est le correspondant du journal Nord-Eclair et, à ce titre, chargé de rendre compte des travaux en cours. Il s’est posté sur un coin, là où, quelques mois auparavant, était érigée la ferme Pottier. Ainsi, peut-il prendre la rue Parmentier en enfilade. Elle est en pleins travaux. On l’élargit pour faciliter la circulation automobile. À droite, on vient de construire le nouveau groupe scolaire, Charles Perrault, un des premiers immeubles de ce nouveau quartier. Au fond de la rue Parmentier, on aperçoit les maisons des « Habitations à Bon Marché », un programme de construction qui date des années 1930.

Aujourd’hui

le profil de cette rue Parmentier n’a guère bougé. On y constate le stationnement de nombreuses voitures (y compris sur le trottoir). Il faut dire que nous sommes juste en face de la station métro Mons-Sarts. De nombreux Villeneuvois ainsi que des habitants de la Pévèle viennent se garer ici pour prendre le métro jusqu’à Lille, où se trouve leur lieu de travail. Là-bas, les parkings sont rares et chers. C’est très pratique pour ces banlieusards ! Mais, pour contrecarrer le phénomène, les pouvoirs publics ont déposé des blocs de béton sur le trottoir de gauche ! Devant l’école, une maison individuelle de plain-pied a été construite ultérieurement. Elle fut le cabinet médical et l’habitation des docteurs Darnet puis Outurquin.

Vous pouvez commenter cet article