Portraits croisés, la rue Parmentier (59370), 1954 – 2021

La rue Parmentier a été le secteur où débute la construction du quartier des Sarts, le premier programme des années 1950 qui a donné naissance au Nouveau Mons. Aujourd’hui, ce paysage est différent.

Portraits croisés, la rue Parmentier (59370), 1954 – 2021

Nous sommes en 1954 au début de la construction du nouveau quartier des Sarts. Le photographe s’appelle Henri Prévost. Il est le correspondant du journal Nord-Eclair et, à ce titre, chargé de rendre compte des travaux en cours. Il s’est posté sur un coin, là où, quelques mois auparavant, était érigée la ferme Pottier. Ainsi, peut-il prendre la rue Parmentier en enfilade. Elle est en pleins travaux. On l’élargit pour faciliter la circulation automobile. À droite, on vient de construire le nouveau groupe scolaire, Charles Perrault, un des premiers immeubles de ce nouveau quartier. Au fond de la rue Parmentier, on aperçoit les maisons des « Habitations à Bon Marché », un programme de construction qui date des années 1930.

Aujourd’hui, le profil de cette rue Parmentier n’a guère bougé. On y constate le stationnement de nombreuses voitures (y compris sur le trottoir). Il faut dire que nous sommes juste en face de la station métro Mons-Sarts. De nombreux Villeneuvois ainsi que des habitants de la Pévèle viennent se garer ici pour prendre le métro jusqu’à Lille, où se trouve leur lieu de travail. Là-bas, les parkings sont rares et chers. C’est très pratique pour ces banlieusards ! Mais, pour contrecarrer le phénomène, les pouvoirs publics ont déposé des blocs de béton sur le trottoir de gauche ! Devant l’école, une maison individuelle de plain-pied a été construite ultérieurement. Elle fut le cabinet médical et l’habitation des docteurs Darnet puis Outurquin.

Image par défaut
Alain Cadet, journaliste
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !
Publications: 188

Vous pouvez écrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :