', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Portraits croisés, la pendule disparue de l’ancienne mairie, 59370

Portraits croisés, la pendule disparue de l’ancienne mairie, 59370

Le bourg historique

au début du siècle, ne comptait guère que trois-mille habitants. Il s’était doté d’une église et d’une mairie. C’est un classique ! L’objet de prestige de cette mairie des origines était sans conteste sa pendule. Elle était très utile aux riverains… surtout à ceux qui attendaient le tramway, dont la station se trouvait juste en face. Un jour les tramways ont disparu. Puis, le bâtiment municipal a été transféré dans un nouveau quartier. La pendule a continué à donner l’heure à tout un chacun pendant de nombreuses décennies, sans prendre ombrage de ces abondons successifs. Très récemment, elle a refusé de continuer à avancer et son cadran s’est arrêté sur onze-heures moins le quart.

Un jour, comme par magie, la pendule a disparu. Il ne reste plus qu’un mur vide ! La pendule s’est-elle enfuie dans une faille temporelle ? Elle n’a guère manqué aux voisins de l’ancien bâtiment municipal. Comme elle ne donnait plus l’heure, depuis longtemps, ils avaient pris l’habitude de détourner leur regard. Quand on leur demande s’ils savent où est passé la pendule, ils sortent sur le pas de leur porte avec un air incrédule, lèvent la tête et disent : « Ben ça alors, c’est vrai que la pendule a disparu ! » Il se murmure que la pendule ne serait pas très loin du108 rue du général de Gaulle, attendant des jours meilleurs et qu’une main experte ne la réveille comme pour « La Belle au bois dormant ».


En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 403

Un commentaire

  1. J’ai 92 ans , toujours connu cette pendule , je pense que la mairie n’est pas étrangère a cette disparition ?? KIS A TOUS.

Vous pouvez commenter cet article