Portraits croisés, la rue de Gascogne et le « petit fort », 2010–2022, 59370

Last updated on septembre 29th, 2023 at 02:26 pm

Portraits croisés, la rue de Gascogne et le « petit fort », 2010–2022, 59370

En décembre 2010

sur la plaine du Fort, des travaux sont entrepris au bénéfice du bailleur Partenord pour ériger un nouveau lotissement. Il s’agit d’une parcelle située à la lisière du cimetière de la commune (rue Paul Milliez). Les premières excavations mettent en évidence l’existence d’une structure en briques. L’INRAP (institut national de recherche archéologique préventive), dont l’antenne régionale est située à Villeneuve-d’Ascq, est appelée pour savoir ce dont il s’agit. Pour les spécialistes, plans à l’appui, il ne fait aucun doute que nous sommes là à l’endroit précis où avait été établie une batterie annexe du fort Macdonald, généralement désignée dans le vocabulaire local comme « petit fort ». 

L’INRAP met en évidence le sommet d’un « petit édifice maçonné » avec une voûte constituée de briques disposées en « boutisse »,correspondant précisément aux caractéristiques de l’ouvrage du dispositif Séré-de-Rivières de la fin du XIXe siècle. Menant au « petit fort », une structure longiligne de briques est découverte à la même occasion. Il s’agit d’un mur épais dont l’existence est mentionnée sur les plans d’époque.

Aujourd’hui, plus de 10 ans plus tard

dans le même endroit, très reconnaissable avec cet immeuble collectif qui longe l’avenue de Gascogne, la tranchée a été comblée. Un monticule longiligne est né probablement des terres du terrassement et peut-être aussi des travaux effectués dans cette zone pour faire naître un nouvel immeuble. En effet, à gauche de l’image, un bâtiment collectif a vu le jour.  Il est habité, comme en témoigne une automobile garée dans l’allée qui en fait le tour. Des arbres, plantés au moment des travaux, sont déjà suffisamment grands pour masquer une partie de l’immeuble qui fait face. Les automobiles des habitants de ce bâtiment de la rue de Gascogne sont nombreuses. Des travaux paysagers et d’aménagement de ce parking sont prévus.  Ce paysage devrait encore évoluer dans les prochains mois…

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Publications: 376

Vous pouvez commenter cet article

En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading