Portraits croisés :  le n° 15, puis le n° 29, de la rue Corneille, Mons-en-Barœul, 59370 

Portraits croisés :  le n° 15, puis le n° 29, de la rue Corneille, Mons-en-Barœul, 59370 

Nous sommes devant le n° 15 de la rue Corneille

à Mons-en-Barœul. C’est une artère passante qui relie la rue de Lannoy, venant de Lille, et la rue Faidherbe, d’Hellemmes, au village de Flers-Bourg. C’est aussi une rue commerçante, comme en témoigne la « Confiserie-Epicerie en Gros, Saelens », objet de la photo. C’est Monsieur Saelens, en personne, qui a envoyé à une connaissance la carte-photo représentant son commerce. C’est probablement lui aussi qui a commandé la séance de prise de vue… dans le but de faire de la publicité pour son entreprise de gros. Il est plus que probable que les personnages du premier plan sont Monsieur et Madame Saelens, tandis que les deux personnages du second plan seraient des employés de la confiserie. Nous sommes probablement aux alentours de 1925, comme en témoigne la Renault Torpédo, à demi sortie du garage de la maison de maître. La camionnette de livraison qui s’échappe de l’entrepôt est également une Renault, d’un modèle voisin. Au loin, une cheminée d’usine suggère une activité industrielle sur la commune de Mons-en-Barœul, même s’il s’agit probablement du site de la Cotonnière d’Hellemmes, fermé au début des années 2000.

Aujourd’hui, le même endroit porte le n°29

sans que personne ne soit capable d’en expliquer les raisons. Un magasin d’optique, Le Binocle, a remplacé la confiserie de Monsieur Saelens. A la place de la porte du garage, on trouve désormais l’entrée du magasin. Par contre, ce qui n’a pas changé, c’est le balcon en fer forgé ouvragé… destiné à pouvoir respirer le bon air de la rue ! Ce magasin d’optique existe depuis janvier 1973, mais, les actuels propriétaires, Ségolène et Tanguy Barbieux ne l’ont repris qu’en 2008. C’est Tanguy et deux de ses vendeuses qui remplacent Monsieur et Madame Saelens pour poser sur la photo contemporaine. Les automobiles sont désormais nombreuses et banales et n’ont plus le prestige qu’elles avaient en 1925. L’immeuble voisin du magasin d’optique est occupé par un concessionnaire Citroën. Cela va faire un siècle que cet immeuble n° 15 – 29, abrite une activité commerciale.

Bonus :

Le magasin Le Binocle en 2010

Remerciements :

Merci à Jacques Desbarbieux, ancien président de l’Association Historique et de l’Association Eugénies, de Mons-en-Baroeul, d’avoir fourni à point nommé la carte postale de Monsieur Saelens qui permet ce voyage dans le temps…

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 382

Vous pouvez commenter cet article

En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading