', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Portraits croisés, la rue du Béarn et le « Petit fort », 59370

Portraits croisés, la rue du Béarn et le « Petit fort », 59370

Au milieu des années 1960

un photographe s’est posté en haut d’un immeuble de la rue du Béarn dans un appartement correspondant à l’actuelle entrée n°6. Nous savons qu’il s’appelait Gustave Scrive. La photo n’était pas son métier mais il était très doué. Il a probablement profité de la fin de la construction du bâtiment pour atteindre cette fenêtre en hauteur qui domine le paysage. Il a utilisé un tout bête 50mm avec un filtre jaune léger ou alors un polarisant. De cette manière, le paysage photographié est très détaillé avec un étagement net des plans. A droite, l’extrémité de cet immeuble en forme de « manivelle » et, à gauche, un autre immeuble qui longe la rue de Gascogne. Dans la trouée bien dégagée, on voit d’abord la batterie annexe-nord appelée localement « Petit fort », puis le cimetière conquis sur l’emprise du fort Macdonald… le central téléphonique nouvellement construit et, enfin, un paysage rural en cours d’urbanisation…

Aujourd’hui, en 2022

du même endroit on retrouve les deux mêmes immeubles de chaque côté. Ils ont été repeints et décorés mais n’ont guère changé. Des arbres ont été plantés pour transformer l’ancien terrain vague en parc paysager. Ils ont bien poussé. On a du mal à imaginer ce qui se trouve derrière. A leur gauche on voit quand même l’amorce d’un immeuble appartenant à un nouveau lotissement. Il a été construit en 2011 et couvre désormais la zone du « Petit fort » dont le bâtiment de briques se trouvait au niveau de l’actuelle rue Paul Milliez. Plus loin c’est toujours le cimetière… puis le central téléphonique. Malheureusement avec cette végétation abondante on ne peut rien distinguer pour le moment. Peut-être, cet hiver, lorsque toutes les feuilles seront tombées, aurons-nous une meilleure chance ?

Bonus

Le lieu de prise de vue…

En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 403

Vous pouvez commenter cet article