Boa Vista de Brotas - Galerie Salvador

Portraits croisés : l’avenue Virnot (59370)

Presque un siècle - 1930 – 2020 séparent ces deux photos de la rue Virnot à Mons-en-Barœul. La rue a connu une transformation profonde.
Boa Vista de Brotas - Galerie Salvador
La rue Virnot et l’entrée du stade de football du SC Fives, au début des années 1930

Nous sommes au début des années 1930 au croisement de l’avenue Virnot et de l’avenue Cécile. Si l’on veut connaître l’origine de ces deux rues et pourquoi on leur a donné ces noms, on se reportera à l’article précédent : « L’Histoire étonnante d’Albert et du premier stade du LOSC, le Stade Virnot ». Ces deux rues existent depuis le milieu des années 1900. Elles sont la conséquence de la construction du stade du Sporting-Club-Fivois, le stade Virnot, dont on voit l’entrée de l’avenue éponyme. Les maisons de droite sont plus anciennes tandis qu’à gauche, l’enceinte du stade, flambant neuf, s’inspire du programme de construction des maisons du voisinage, les « Habitations Bon Marché ». C’est ce qui va permettre à ce lieu appelé « Bas–de-Mons » de se développer. Cette zone entièrement rurale au début des années 1900 comptera 2000 habitants à la fin des années 1930. À cette époque rien n’est perdu et le programme d’habitation va servir à ceinturer le stade de football. Ces petites maisons constitueront d’ailleurs un excellent observatoire pour regarder les matchs sans payer le ticket d’entrée. Le dimanche après-midi, les plus pauvres arrivent par le tramway tandis que les plus riches possèdent une automobile.

Véhicule à moteur - Voiture compacte
Du même angle de vue, l’avenue Virnot aujourd’hui

Aujourd’hui, avenue Virnot, on peine à reconnaître le paysage. Malgré la végétation qui bouche l’horizon, on distingue la forme caractéristique des maisons du début du siècle du rang de droite et de leurs cheminées. L’enceinte du stade a été démolie en 1959–1960. Dans le quadrilatère dégagé, on a construit le tout premier programme immobilier d’un nouveau quartier appelé « Nouveau–Mons » qui va transformer ce bourg rural en une ville de banlieue très dense. Il y a toujours beaucoup d’automobiles dans la rue Virnot. Mais, elles ne viennent plus là pour le match du dimanche après-midi. Elles n’appartiennent plus uniquement à une élite. Elles sont le moyen de transport des habitants de la rue.

Default image
Alain Cadet
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

', 'auto'); ga('send', 'pageview');