', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Portraits croisés : l’Avenue Marc-Sangnier (59370), 1988–2021

Portraits croisés : l’Avenue Marc-Sangnier (59370), 1988–2021

L’avenue Marc-Sangnier vit une journée particulière.

Nous sommes un samedi, le 16 avril 1988 pour être précis.  La population monsoise attendait ce jour depuis longtemps pour assister au spectacle. Il est gratuit… à première vue ! Mais, le gros nuage de poussière amiantée, façon 11 septembre 2001, n’est pas excellent pour les poumons de tous ces spectateurs, hommes, femmes et enfants. Mais, en 1988, l’amiante, on ne sait pas encore ce que c’est ! Ils sont tous venus assister au grand show de la démolition de « La Manivelle », le plus gros immeuble de la ZUP. Il s’agit d’un véritable symbole :  170 m de long, 33 m de haut, 11 étages, 216 logements construit pour 800 personnes. Cette Manivelle symbolise la frénésie de construction des années 1960 ! La municipalité veut tirer un trait sur l’époque des Grands Ensembles.  Sur la façade de La Manivelle on a affiché une banderole : « La ZUP, C’est fini ».  Ce samedi là, dans l’après-midi, on a entendu une énorme explosion. L’immeuble c’est soulevé d’une cinquantaine de centimètres avant de se s’affaisser sur lui-même et de disparaître dans un énorme grondement. Cet immense paquebot de 25 000 tonnes, n’était plus soudain qu’un tas de gravats, inanimé.

Désormais, cette même avenue Marc-Sangnier est la fierté le municipalité monsoise. 

On dit d’elle qu’elle constituerait un « écoquartier ». Elle est arborée et équipée des parcs de jeux tandis que la vitesse de la circulation automobile y est drastiquement réglementée. L’avenue    a même obtenu, en 2016, une « Victoire du paysage », un trophée qui récompense les aménagements remarquables ! Ce quartier de l’avenue Marc-Sangnier bénéficie aussi, comme neuf autres quartiers de la vaste Métropole Européenne de Lille, du Nouveau Plan National de Rénovation Urbaine (ANRU 2).  On a pratiqué quelques ouvertures dans les immeubles qui bordent l’avenue. On a abattu certains arbres et on en a replanté d’autres. On a voulu faire en sorte que l’endroit présente une esthétique agréable et soit un lieu de loisir et de promenade, Au pied des immeubles, qui, pour leur quasi-totalité, ont été rénovés, l’avenue, reste un axe automobile routier important de circulation entre Marcq-en-Barœul et Villeneuve-d’Ascq.  Au départ de la constitution de la nouvelle ZUP de Mons, son concepteur, l’architecte-urbaniste Henri Chomette, avait fait de cette avenue Marc Sangnier l’un des axes structurants de ce nouveau quartier, sorti de nulle part, tandis que l’autre, perpendiculaire, est l’avenue Robert Schuman, où est situé désormais le nouveau centre de la ville.


En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 403

Vous pouvez commenter cet article