', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Portraits croisés, le rond-point, rues du Général De Gaulle et Théodore Monod, 59370

Portraits croisés, le rond-point, rues du Général De Gaulle et Théodore Monod, 59370

Nous sommes en 2007. La rue Théodore Monod n’existe pas encore.

Mais, un grand changement se prépare. A l’arrière de ce carrefour, entre, les rues du général de Gaulle et Franklin, un complexe commercial vient de s’établir. Il est pour le moment enclavé. L’immeuble du premier plan, qui interdit l’accès à la parcelle, est composé de trois garages et d’un appartement. Il est habité par Mademoiselle Vandenbusche, une institutrice en retraite. Elle est très triste de devoir être expropriée pour raisons de travaux. La maison de Mademoiselle Vandenbusche est relativement récente. Elle a été construite dans les années 1950. Elle remplace une grande habitation remarquable en bois – exemplaire unique sur la commune – et le café qui faisait l’angle de la rue. Les deux bâtisses ont été rasées par un bombardement allemand en mai 1940, provoquant plusieurs morts… dont celle de la patronne de l’estaminet.

Aujourd’hui le carrefour a été remodelé en forme de rond-point.

Au début on l’avait aménagé en pavés. C’était joli, mais très fragile. Tous les trois mois il fallait le réparer. Il y a une dizaine d’années on a remplacé le pavement par un revêtement de bitume enrobant des morceaux de verre. C’est un matériau très résistant. L’endroit n’a pas bougé d’un millimètre depuis cette époque. On a profité des travaux pour créer une voie supplémentaire, la rue Théodore Monod. Il a fallu construite un mur pour protéger l’accès des maisons riveraines. Cette rue permet l’accès aux deux grandes surfaces qui s’y trouvent : Aldi et Intermarché avec sa station d’essence… ainsi qu’à une entreprise de stores et volets. Quand on poursuit sa route, via le pont Thiers, on accède à Lille et à Marcq-en-Barœul, les deux communes limitrophes.

Bonus :

Le carrefour ,avant Guerre.

En 1900.
Mise en place de la rue Théodore Monod

Merci à Jacques Desbarbieux pour les photos d’époque.


En savoir plus sur Portraits d'artistes

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Alain Cadet, journaliste
Alain Cadet, journaliste

Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Articles: 404

Vous pouvez commenter cet article