2

l’Orphéon jazz-band Circus

Actualité

Aubades  à  gogo  pour  l’Orphéon jazz-band Circus

Depuis sa naissance L’Orphéon, organise chaque année sa « tournée des aubades », un dimanche matin du mois de janvier. Il s’agit de donner un mini concert devant chaque domicile des membres du bureau de l’association, voire de l’orchestre. C’est une manière, de bien commencer l’année en buvant quelques chopes (avec modération) et en faisant de la musique.

2
Le premier concert du matin, rue Franklin, à Mons-en-Baroeul
Photo, Alain Cadet

Comme la formation est relativement nombreuse et que les musiciens, résident dans des communes éloignées les unes des autres  – principalement à Mons-en-Barœul et à Tourcoing – la journée commence tôt et se finit tard. À l’aube, tout le monde rejoint le domicile de la rue Franklin de Philippe Rolandts, le secrétaire de l’association. C’est l’heure du petit-déjeuner préparé par Philippe et sa compagne Lydie et de la première étape. Ce premier concert, ensuite, est un plaisir pour les riverains de cette rue habituellement très calme. Puis, à pied ou en voiture, on fait le tour des domiciles jusqu’à ce très tard, tout le monde soit fourbu et qu’il est temps de rentrer à la maison !

Cette formation dans le style Beaux-Arts, jeune d’esprit mais fondée il y a 42 ans, pratique cette journée des aubades depuis plus de 30 ans. On la retrouve, tout le long de l’année, dans les manifestations festives de la commune comme le Carnaval ou la fête des Allumoirs.

Default image
Alain Cadet
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

', 'auto'); ga('send', 'pageview');