Un arbre de Noël solidaire aux Restos du cœur

Juste avant la période de Noël et de ses cadeaux, se développent des actions en faveur des familles en difficulté : fêtes, réveillons, repas. Cette année, pour cause pandémie, ces manifestations sont réduites à leur plus simple expression. À Mons-en-Barœul, dans la banlieue lilloise, les « Restos du cœur », aidées d’autres associations caritatives, ont tout de même organisé un arbre de Noël pour les enfants.

Grâce aux associations comme les « Restos », les personnes isolées et les familles en difficulté de la commune ont une vie moins précaire. Pour que les enfants de ces familles puissent avoir tout de même un Noël, les « Restos du cœur », « Mons Entraide » et « l’Épicerie Solidaire » ont uni leurs forces pour organiser un arbre de Noël à l’intention des enfants.

L’animateur des Restos, s’est déguisé en père Noël : l’occasion pour les enfants d’une photo souvenir

Celui qui joue le rôle du Père Noël, c’est Patrick Pulcian, l’animateur des « Restos du cœur ». Il est très crédible dans la fonction. Les enfants le regardent de biais et l’on voit bien qu’ils se demandent s’ils n’ont pas affaire au vrai Père Noël. S’ils étaient plus perspicaces ils verraient que ce Père Noël a des bottes Harley-Davidson ce qui n’est pas le plus pratique pour conduire un traîneau tiré par des rennes. Qu’importe, ce Père Noël fera l’affaire ! Les enfants tiennent à se faire photographier à ses côtés. Cette distribution de cadeaux est aussi un événement festif !

« Pour cette distribution, nous avons sélectionné 26 familles, soit 55 enfants de 0 à 12 ans », explique le faux-Père-Noël, mais vrai-militant des « Restos ». « Nous avons uni nos forces avec celles des autres associations caritatives de la commune pour organiser ce Noël solidaire. » En amont de la distribution, les « Restos » ont collecté des jouets, notamment dans différents établissements scolaires de la commune, tandis que « Mons-Entraide » (une autre association qui mène un travail voisin de celui des « Restos ») et qui en récupère tout au long de l’année, en sélectionnait certains pour les besoins de la distribution. Quant à « L’Épicerie Solidaire », elle a confectionné les Coquilles de Noël qui ont été distribués aux enfants. Les trois associations se sont unies pour permettre cette distribution dans les meilleures conditions.

Dans le local des Restos de Mons une belle brochette de cadeaux

Cette action, juste avant Noël, a une résonance particulière, dans cette période de cadeaux et de partage. Mais, c’est tout le long de l’année, que les « Restos » (comme les autres associations) se mobilisent pour aider ces publics en difficulté. Rien que pour les Restos, il y aura bientôt 200 familles qui seront bénéficiaires de l’aide alimentaire. La pandémie a joué un rôle d’accélérateur de la crise sociale. Tous ceux qui travaillaient de manière irrégulière avec des petits morceaux de service, ici et là, ou bien encore les étudiants qui joignaient les deux bouts avec des petits boulots, tous ceux-là n’ont plus rien. Jamais l’action de ces associations caritatives n’a été aussi importante que dans cette période troublée que nous traversons.

Sur ce même blog, on peut consulter l’article sur la collecte des « Restos du Cœur » :

Image par défaut
Alain Cadet, journaliste
Il a débuté dans la vie professionnelle comme enseignant. Après avoir coché la case du métier de photographe, il s’est orienté vers la réalisation de films documentaires, activité qui a rempli l’essentiel de sa carrière. Arrivé à la retraite, il a fait quelques films… mais pas beaucoup ! Les producteurs craignent toujours que, passé 60 ans, le réalisateur ait la mauvaise idée de leur faire un infarctus, ce qui leur ferait perdre beaucoup d’argent ! La suite a montré qu’ils se sont peut-être montrés un peu trop frileux, mais cela fait partie du passé. C’est ainsi que l’ancien réalisateur – un peu photographe, sur les bords – s’est mis à collaborer avec différents journaux. Il a aussi écrit des livres sur la guerre de 1914 – 1918 où l’image a une place importante. C’est ainsi que dans ce blog, on trouvera beaucoup d’articles sur des peintres ou des photographes anciens ou contemporains, des textes relatifs aux deux guerres, mais aussi des articles opportunistes sur différents événements. Comme les moyens du bord sont très limités, cela a obligé l’auteur à se remettre à la photographie – sa passion de jeunesse – pour illustrer ses textes. Il ne s’en plaint pas !
Publications: 140

Vous pouvez écrire un commentaire